Calendrier des couleurs

  • Calendrier des couleurs

    Ma série sur les couleurs s’est matérialisée. Je remercie tous ceux qui l’ont encouragée par leurs lectures, leurs partages et leurs commentaires. Elle est maintenant disponible chez l’imprimeur. Pour en recevoir, vous pouvez aussi m’écrire à josephinelanesem @ gmail.com, en précisant votre nom et adresse. Je m’engage bien entendu à ne les communiquer à personne…

  • Arc-en-ciel

    Septembre Sous la pluie de septembre, le soleil d’août se fragmente en toutes ses composantes : les couleurs. La rentrée les réunit, elles viennent nous saluer après cette année en leur compagnie, non pas sous forme de pigments, ternes et compacts, amas de la palette, aplats du nuancier, mais dans leur plus belle livrée, aérienne…

  • Noir

    Août Après l’incendie ne reste que la cendre. Rouge laisse place au noir. Juillet calciné donne août étincelant. On ne cherche jamais autant le noir, sa fraîcheur, son velouté, qu’en ces jours de lumière implacable. On désire l’arbre, le soir, un café, ou quelques olives autour d’un verre glacé. On aime à la folie celui…

  • Rouge

    Juillet Rouge surgit des profondeurs. Il attend son heure dans les fibres du bois, le revers de la chair ou les failles de la terre. On le trouve dans les grottes sur nos mains tachées d’ocre, dans l’éclat des torches reflété dans nos yeux ou dans l’obscurité de notre propre corps, de notre propre cœur.…

  • Violet

    Juin Violet, marge du regard, frange des ombres, fièvre légère qui monte avec la chaleur, rémanence de la lumière sous les paupières. Bref, à courte longueur d’onde, comprenant peu de gradations, mince comme toute frontière, dernière couleur visible avant l’invisible. Le regard y touche sa disparition. Il cligne et hallucine. On se frotte les yeux.…

  • Rose

    Mai Rose m’échappe. Fugace, évanescent, l’équilibre d’un instant, entre rouge et blanc. Pour ne pas le manquer, il faut se lever à l’aube, sortir au crépuscule. Il a alors le ciel entier pour s’exprimer, et tout ce qu’il éclaire devient rose. Villes, vallées, reliefs, déserts, seule la mer lui résiste, mais le rose la pénètre…

  • Jaune

    Avril Jaune jaillit. Il est notre somme et notre cime, le sommet du crâne et du ciel, la verticalité qui nous centralise, un noyau de joie intense, à la limite de la démence, une euphorie qui assourdit de sa stridence. Tout cœur est une corolle : un appétit de soleil, une poignée de pollen, prête à…

  • Vert

    Mars Le bleu de février, jauni par le soleil, tourne au vert de mars. Vert est vigoureux et vertueux, dit l’étymologie. Je n’irai pas la contredire. La végétation envahit les environs. Nous respirons mieux. Lenteur fulgurante du printemps. D’un jour à l’autre nous y sommes, et il semble qu’il n’a fallu aucun effort aux plantes…

  • Bleu

    Février Bleu m’éblouit. Je ne trouverai pas les mots. Je l’aime à perdre haleine. En lui l’eau s’allie à l’air et ils donnent la vie. Février le porte à la perfection : purifié par le blanc de janvier, il n’est pas encore délavé par le vert de mars. Si plein et entier que l’horizon ne parvient…

  • Blanc

    Janvier Blanc de la page avant que ne s’inscrive le noir des lettres. Couleur du commencement que revêt la nouvelle année. Le rien emprunte cette apparence pour se montrer. Il troue les conversations qui s’effilochent. Des anges passent parmi nous. Tu frissonnes. L’avenir est sans visage. On loue la grâce et la délicatesse du blanc,…

Propulsé par WordPress.com.