atelier

  • Solitude

    Tu regardes le sol sans le voir, le sol gris de la ville où la pierre est aussi familière que l’air, rude peau d’un éléphant qui là-bas, tout là-bas, à l’est, agite l’oreille, tu le sens au frémissement de tes pieds, et tu marches dans les pas de ton frère qui marche dans les pas […]

  • Trois souvenirs de film

    Pour son dernier atelier, François Bon demande de rapporter trois souvenirs de films, originels et fondateurs. Répartis en trois paragraphes datés en prose, ils doivent porter sur le contexte du film plus que sur son contenu. Rien ne m’est plus contraire que de raconter ma vie à la première personne. J’ai l’impression d’une platitude piétinante. […]

  • Frontière

    De dos, le père se découpe en noir sur le ciel rose, face au soleil qu’il masque. Las, il baisse son front, son menton, son cou, ses épaules, comme s’il priait lentement, découvrant peu à peu les rayons qui envahissent et verdissent le paysage. La steppe est une ligne d’horizon, deux nuages, le silence. De […]

  • Il est tard

    Il est tard. Chaque seconde dure le temps d’un rêve. Ses yeux habitués distinguent toutes les nuances de la chambre enténébrée : ardoise, étain, cendre, perle, ciel, bitume, bronze, onyx, ébène, encre, cassis, jais, réglisse. Richesse de la grisaille qui confère aux couleurs leur profondeur. Tactilité de ces teintes éteintes : l’une poudreuse, l’autre feutrée, ou juteuse… […]

  • Elle s’appelle Grise

    Je veux bien te la présenter, mais je la connais mal… Elle s’appelle Grise… Mais non, je n’invente pas ! Ce genre de choses, crois-moi, ça ne s’invente pas… Viens, je vais te la montrer… Elle dort… Elle rêve aux étoiles binaires… Lorsque deux étoiles orbitent autour d’un centre de gravité commun… Les siennes suivent une […]

  • À la mer

    la plage comme une plainte interminable insoutenable où elle avance avec son élégance qui est une nostalgie de nouveauté mince jusqu’à la blessure et le visage d’une splendeur ravageuse qui la vengera qui la venge déjà son parapluie rose posé sur l’épaule tourne dans le paysage en cendres que le vent soulève en nuées sa […]

  • Éclats

    Ce matin, nous avons l’attente en commun. L’une, ses cheveux bleu électrique relevés en un chignon lâche autour de son visage gris perle, leggings imprimé d’ovnis et pull brodé de comètes comme si le papier peint de sa chambre d’enfant avait déteint sur sa peau, me sourit longuement. On vient de la même planète et, […]

  • Figures de la douleur

    Dans le métro Maxime lit un livre sur la douleur. Les lépreux ne la sentent plus, les mains estropiées par négligence, les pieds grignotés par les rats. Hurlement du silence au milieu du brouhaha, tandis que les pages brûlent ses paumes à la peau en lambeaux, rongée par l’eczéma. Dans son cabinet, Solange écoute les […]

  • L’île aux flocons

    On a équarri notre lit en radeau pour fuir la rage triste des nuits. Tu as taillé une voile franche dans l’enfance et j’ai noué les cordes rêches et trempées de nos rêves. Le bois grinçait, le froid suintait. On a formé des vœux de marins sans espoir. Tu as promis de ne jamais construire […]

  • Ateliers d’hiver

    Proposés par François Bon sur le Tiers Livre Éditeur Thème : le lieu Atelier I : un seul paragraphe, point virgule comme unique ponctuation, un lieu qui suppose cette explication écrite, surgira par elle Atelier II : phrases nominales rendant compte d’un déplacement à l’extérieur en cinq temps, comme des diapositives en mouvement, trajet d’enfance Atelier […]