vie

  • La connaissance de l’écrivain

    Le postmodernisme a ruiné la fiction et l’imagination, ai-je dit. En effet, en réduisant toute production de l’esprit à une fiction et notre rapport au monde à l’imagination, non seulement ce mouvement discrédite la raison et les sciences, limite les facultés de notre esprit à une seule d’entre elles et nous interdit tout accès au […]

  • Pensée intempestive

    « J’ai le droit de dire tout haut ce que je pense, et je veux une bonne fois tenter l’épreuve qui fera voir jusqu’à quel point nos semblables, si fiers de leur liberté de pensée, supportent de libres pensées. » (Nietzsche) Le postmodernisme, de la French Theory aux disciplines diverses qu’elle a ensemencées outre-Atlantique, se fonde en […]

  • La nouvelle réaction

    Penchons-nous encore sur l’obscurantisme actuel, ce refus de la modernité, et surtout sur sa forme nouvelle, celle qu’il prend à gauche, dans les milieux de la culture, qui se distinguaient autrefois par leur progressisme. C’est d’abord un mouvement intellectuel, mais qui ne concerne pas tous les intellectuels ni l’ensemble des sciences humaines. Loin de là, […]

  • Vivre en écrivant

    En écriture, un conseil courant : multiplier les expériences et en tirer profit. Vivre toutes sortes de sensations et de situations, noter ce qui nous traverse dans des carnets matériels ou immatériels et, pour l’œuvre finale, reprendre cette matière brute, la travailler, l’agencer. Directive qui m’a toujours profondément dérangée, comme si elle pervertissait, ou même, osons […]

  • Ce que mourir veut dire

    La mort semble contredire la dynamique de l’individuation, en posant une fin abrupte et sans recours à ce processus harmonieux et complexe. Cependant, en tant que spiritualiste, Jung n’y voit pas une fin, mais un achèvement, un parachèvement. Pour le comprendre, nous devons revenir à ce mystère qu’est la vie : l’animation de la matière […]

  • De la lune ou du soleil

    Dans un article récent, Aldor évoque un jeu de sa jeunesse qui se résumait à choisir son favori entre la lune et le soleil. Je ne le connaissais pas. Avec mon frère, enfants, le jeu consistait à une guerre des genres, avec nos armées réciproques de mots masculins et féminins, que nous opposions l’une à […]

  • Que reste-t-il de Nietzsche ?

    Je crois avoir lu toutes les œuvres de Nietzsche ou presque, ainsi que quelques ouvrages d’analyse critique, entre 17 et 20 ans. Lire ne veut pas dire comprendre. Ceci ne me donne pas autorité en la matière, mais tout de même une certaine connaissance. Ce qui m’interroge aujourd’hui, c’est mon engouement pour sa pensée, si […]

  • La perfection ou la vie ?

    C’est quelque chose qui bat au vent. Une peau, un drap ? un volet, un loquet ? ou une branche, un poing ? Ça danse et se déglingue, rythme soutenu qui pourtant cloche. Voilà comment j’entends la prose de Pierre Michon, une splendeur en haillons, une magnificence mitée, le visage d’or délicat d’une jeune fille fuyant son père […]