Terreau

  • Si l’on t’interroge sur le monde

    Un poème qui prend sa pleine résonance aujourd’hui. Tandis que tu fais une chose ou l’autre,quelqu’un est en train de mourir. Tandis que tu brosses tes souliers,tandis que tu cèdes à la haine,tandis que tu écris une lettre prolixeà ton amour unique ou non unique. Et même si tu pouvais parvenir à ne rien faire,quelqu’un […]

  • Quand l’art perd ses artifices

    Dans le langage, la beauté est intrinsèquement liée à la vérité, me disait Quyên. Remarque qui pourrait servir de boussole en écriture : il ne s’agit pas de faire joli, dans le souci de plaire, mais de nommer, pour enserrer le réel. J’en trouve l’illustration dans le recueil Du mouvement et de l’immobilité de Douve […]

  • Le choix de la philosophie

    J’ai décidé d’étudier de la philosophie en première, ayant feuilleté le manuel de mon frère, mon aîné d’une année, et lu le raisonnement de Descartes qui se clôt par le fameux « Je pense, donc je suis. ». J’étais saisie, ravie par une langue qui était pensée. Parce que, oui, la langue n’est pas toujours (est rarement ?) […]

  • Sant Jordi

    Aujourd’hui, 23 avril, nous fêtons la Saint Georges, le patron de la Catalogne, le protecteur des amoureux. C’est lui qui libéra la princesse prisonnière du dragon. Dans les rues, sur les places de Barcelone, des stands de toile blanche, arborant les rayures jaunes et rouges du drapeau catalan, vendent des livres neufs et d’occasion, ainsi […]

  • L’écritoire

    Qu’est-ce qui a le plus compté dans ma vie ? Ma réponse spontanée est : d’écrire une phrase ou même un mot juste, ce qui rachèterait pour moi la souffrance de vivre. Mais ce n’est pas si simple, car, ainsi formulée, cette affirmation peut donner naissance à bien des malentendus, à commencer par l’accusation d’esthétisme […]

  • Variations en blanc

    « Cristina Campo avait un visage de statue toscane du quinzième siècle : un visage comme on en voit aux bustes et aux sculptures de Desiderio da Settignano ou de Mino da Fiesole, ou à ceux de Laurana. Elle promenait toujours avec elle cet air de Florence, glacé, mordant, baigné d’une lumière perpétuellement blanche. Elle avait […]

  • Femmes qui courent avec les loups

    Clarissa Pinkola Estés a mis 25 ans à écrire Femmes qui courent avec les loups. Sans doute mettrai-je autant de temps à l’assimiler. 700 pages qui sont autant de passages – tunnels, marches, barreaux, toboggans – descendant à l’intérieur de soi. Ce n’est pas le récit d’une initiation, mais l’initiation même. Le style étrange et […]

  • Psychanalyse du feu

    Il est rare que la science et la poésie se rencontrent aussi magiquement que dans la philosophie de Bachelard. Il a psychanalysé la rêverie, ce rêve éveillé ininterrompu, apparemment sans objet et pourtant absorbé par les éléments premiers – eau, air, feu ou terre – qui « travaille en étoile », « revient à son centre pour lancer […]

  • Poésie des pierres

    Le minéral. Un règne dont j’entends rarement faire l’éloge à l’heure où notre sensibilité au vivant se redéfinit, où végétaux et animaux sont reconnus comme nos frères. Premier des règnes pourtant, leur inaltérable fondation, sans lequel ils s’écrouleraient et dépériraient, privés de minéraux, effritant écorces, squelettes, carapaces ou coquilles. Matière d’univers qui nous affilie aux […]

  • Contre critique

    Aucune envie d’écrire une critique littéraire. Lorsque j’en lis, je les parcours rapidement et ne m’arrête qu’aux citations et aux extraits. Parce que tout est dans le style. Qu’importe le sujet, c’est la langue qui compte. Par style, je n’entends pas la belle écriture, la page devenant le miroir où l’auteur se mire et se […]