Contre l’égotisme

La modernité a inauguré le règne de l’individu, dans les arts celle de l’artiste, en littérature celle de l’auteur. Elle a ainsi mis en valeur l’invention et la singularité, mais elle a également encouragé un formidable égotisme. Il semblerait que beaucoup écrivent ou créent uniquement pour eux-mêmes : se montrer, dominer, être au centre de l’attention, … Lire la suite Contre l’égotisme

L’écriture est-elle un jeu ou un travail ?

Quand je m’efforce de répondre, elle est un travail, qui s’inscrit dans la suite de l’école et de l’étude, se consacre à la recherche et la constitution d’un savoir. Assurée dans sa fonction, elle ne demande pas sa raison d’être au plaisir de son lecteur mais à la validation de ses pairs. Quand je raconte, … Lire la suite L’écriture est-elle un jeu ou un travail ?

Les taciturnes

Récemment un auteur, qui se décrit lui-même comme vaniteux et narcissique, et je ne le dédirai pas, disait qu’il ne fallait pas craindre de parler, parce que notre parole n’avait pas tellement d’importance et que de toute façon personne n’écoutait vraiment. Constatation si sotte, surtout venant d’un écrivain, que je pourrais me contenter de lever … Lire la suite Les taciturnes

Plumes au vent

L'association Plumes au vent organise des concours de nouvelles et m'a demandée de répondre à quelques questions sur mon parcours littéraire. Je retranscris ici l'entretien, disponible sur leur site. Comment êtes-vous venue à l'écriture ? Difficile de désigner une origine. Ce qui m’a toujours charmée en littérature, que je l’écrive ou la lise, c’est la … Lire la suite Plumes au vent

Un antilivre

Mon livre est aussi un antilivre. Qu'est-ce qu'un antilivre ? La littérature au-delà du livre imprimé. L'immatérialité du texte choisit sa matérialité, la recompose, la décompose, affirme sa capacité de métamorphose. Ici, une version web, dynamique, interactive, gratuite, qui reprend le geste du collectionneur, partagé entre l'écart et le classement, l'ordre et l'anarchie. Elle me … Lire la suite Un antilivre