masculin

  • Construction et déconstruction des sexes

    Dans Masculin/Féminin. La pensée de la différence, Françoise Héritier avance que la valence différentielle des sexes se trouve au fondement de toutes les sociétés, pilier qui s’ajoute à ceux établis par Claude Lévi-Strauss : la prohibition de l’inceste (ou obligation exogamique), la répartition sexuelle des tâches et l’instauration d’une forme reconnue d’union. Ce principe ne s’ajoute […]

  • Retour à la réalité

    Reprenons tout d’abord les définitions. Le sexe renvoie à l’ensemble des éléments qui différencient l’homme et la femme et qui leur permettent de se reproduire. Ces éléments peuvent être cellulaires (chromosomes XY ou XX), organiques (prostate, glandes de Cowper, vésicules séminales, canaux excréteurs, pénis, testicules ou seins, trompes, utérus, vagin, vulve) ou hormonaux (testostérone ou progestérone). […]

  • Pourquoi je n’utilise pas l’écriture inclusive

    Bien que femme et féministe. Déjà, parce que je n’écris pas par abréviations. C’est la moindre des politesses envers mon lecteur. Si je veux dire une chose, je l’écris en toutes lettres, comme elle sera lue – à voix muette ou haute. Cette coïncidence entre la trace et la voix fait le charme de la lecture. […]

  • La femme et la nature

    La femme, paraît-il, participe de la nature au point de ne parvenir à s’en distinguer. Inachevé de l’homme, encore trempée de la boue du monde dont elle a été tirée, elle reste immergée dans ses sens et ses sentiments. Elle a la grâce de l’enfance, l’inconscience de l’animal. S’ensuit l’équilibre féminin masculin, les deux termes […]