Une histoire de plumes

Andrea Couturet livre sa lecture de mon recueil sur son blog Épaisseur sans consistance. Elle dit que je viens d’une autre planète, je crois qu’elle aussi. Le plus atypique sur son blog, c’est la forme récurrente du dialogue pour présenter ses impressions ou ses pensées, entre une patiente et son psy ou les attachantes et énigmatiques Madeleine et Léonie. Mais ici c’est à la simple première personne qu’elle prend la parole. Sa plume enlevée, tendre et fantasque prend la relève de la mienne, mes histoires deviennent siennes, la lecture se change en réécriture. J’en suis émue parce que cette métamorphose n’advient qu’avec les livres qui nous ont vraiment plu et je l’en remercie.

« Parce que la forme est contraignante, l’idée jaillit plus intense ! ». On pourrait appliquer ce mot de Baudelaire à l’exercice de style que s’impose et propose Joséphine Lanesem avec brio dans son recueil Je serai ta cage et ta forêt. A partir de cinq mots choisis par ses proches et amis, elle compose un récit pour […]

via La plume de Joséphine — Épaisseur sans consistance

3 commentaires sur “Une histoire de plumes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s