Le temps des cerises

Récapitulatif de l’agenda ironique de juillet

Je vous remercie d’avoir participé, parfois plusieurs fois. En l’honneur de la perte, ce mois-ci personne ne perdra. On votera seulement pour le prochain hôte de l’agenda, non pour tel ou tel texte. Air de vacances ou de révolution : pas de notes ni de hiérarchie, restons bons enfants. Comme je suis décidément très laxiste, j’ajouterai aussi les textes des retardataires jusqu’au 1er août, si certains n’ont pas trouvé le temps.

Voici toutes les contributions, bonne lecture !

In the Writing Garden : Perdre et Ligne de fuite
Les narines des crayons : La Perte et Naïve !
Palette d’expressions : Viens, on va se consoler dans le silence et les arbres à venir ; Et puis, quoi dire quand les mots ne sortent pas ; Marie endormieCe qui compte là maintenant 
Les mots autographes : À souffle d’aile ; Dégringolade ; Avec la perte mais sans fracas
Prose pipe et poésie : Il est ce néant…
Carnets paresseux : L’âme au diable ; Fuite du cerveau ; À bec perdu
La jument verte : Perte de mots
Le grand déblocage : Perdue pour toujours… ? (participation introuvable sur le blog mais disponible en commentaire de la consigne)
Filigrane : Quand l’avez-vous perdu ? ; Le temps perdu
Ecri’turbulente : La perte
Une patte dans l’encrier : Je ne comprends pas… et Elle m’a quitté…
Chachashire : Haaa Suzanne

Et n’oubliez pas de voter pour désigner le blog qui organisera le prochain agenda :

36 commentaires sur “Le temps des cerises

  1. Je n’ai point encore tout lu mais je sais que j’aime déjà tout !!! Ne me demandez pas comment, JE SAIS ! Bravo à toutes et tous !
    Et Bravo à toi, Joséphine, pour cette idée lumineuse digne d’un été flamboyant qui a mis dans nos têtes tant d’inspiration !!

    Aimé par 1 personne

  2. Des élections… J’ai un slogan un peu usé, certes mais il a la mérite d’ exister :
    Voter pour moi, c’est voter pour vous !
    Voyons maintenant le nom du parti, heuuu « en marche », non déjà pris !
    Si je tentais :  » Un pas en avant sous les projos ». Oui, c’est pas mal ça !
    Il me faut maintenant un programme. Oui à défaut d’ avoir brillé au dernier agenda.
    A moins de requalifier ma performance en: perte d’ inspiration radicale …

    Revenons au programme. Ben oui, ce ne sont pas des élections présidentielles.
    C’est pour l’ Agenda ironique d’ Août !
    Un truc sérieusement drôle ! Il faut donc un minimum de sérieux !

    J’ai pensé aux « rimes orphelines ». Ces mots qu’ aucun autre mot de la langue Française ne peut faire rimer.
    On peut citer (liste non exhaustive) : belge, bulbe, clephte, dogme, goinfre, humble, meurtre, monstre, muscle, pauvre, quatorze, quinze, sanve, sarcle, sépulcre, simple, tertre, verste…

    Il n’est pas tolérable de laisser ces pauvres mots abandonnés, privés éternellement de résonnance poétique. Sauvons les de ce cruel destin !

    En inventant de nouveaux mots ou expressions, inédits ou « dérivés » de la langue actuelle , avec leur définition précise (en petit lexique), leur éthymologie si vous voulez même, mais surtout pouvant rimer avec nos rimes orphelines, dans un ou plusieurs petits poèmes contenant tout ou partie de notre liste non exhaustive …

    Un sacré remu méninges !

    Très chers citoyens et citoyennes agendistes, adhérez- vous à mon programme ?

    Glomérule Néphron. https://prose-pipe-et-poesie.blog/

    Un ancien article sur ces rimes orphelines :
    https://prose-pipe-et-poesie.blog/2017/06/29/rimes-orphelines/

    Aimé par 2 people

  3. Moi j’ai voté pour le plus court et celui qui était illustré. Je trouve personnellement que chque mot supplémentaire s’accrochant à mes cils, les fait dangereusement ployer vers le sol ce qui est dommageable à ma capacité de lecture.

    bravo à toutes et à tous.

    Aimé par 1 personne

  4. Cher Glomérule Néphron,
    je voudrais prendre la carte de votre parti, stp, envoyez moi le formulaire d’inscription à l’adresse ci-dessous*. Avec mes remerciements les plus gratitudimples. Veuillez recevoir, monsieur le président des semaines estivales Aoûvôtres de l’avenir à venir de l’agenda voué à l’ironie du sort des vacances (Monsieur le PSEAAVAVISV pour faire plus simple) mes congratulations les plus respectueuses.
    *Adresse ci-dessous
    Jo.bougon, wordpress étagère numéro quinzorze en sortant de l’ascenseur Pardi 8ème.
    Totalement enthousiasmulbée par le programme de votre orphelinelge.

    Aimé par 2 people

  5. Non, mais , tellement ! Et Archimède disait « donnez moi un levier suffisamment long et un point d’appui, et je soulèverais la terre. » Et bien les textes …quand c’est long…ça me fait comme si j’étais la terre et eux des bras de levier… Par contre je ne sais pas trop où est le point d’appui ?

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.