Camille lit

Camille Tutin donne sa voix à ma nouvelle Septième des sœurs dans la vidéo qui suit. Je ne saurais dire l’étrangeté que je ressens à nous sentir masque et visage. Camille est ma première amie. Oh j’en ai eu avant. Je l’ai rencontrée à 21 ans. Mais c’est par elle que j’ai découvert la véritable amitié. Qu’est-ce que l’amitié ? L’évidence d’une appartenance. Arriver parmi les siens en vilain petit canard accueilli par le chœur des cygnes. Ne plus avoir honte de ses ailes de géant, ses palmes violettes, son col en point d’interrogation et son envie de migration. Apprendre à voler avec sa lignée. J’ai peu de véritables amis, je crains que mon espèce de cygnes ne soit en voie de disparition… Camille est l’une des personnes les plus intelligentes que je connaisse – vous savez, cette magie de l’intelligence qui, d’un coup de baguette, résout, dénoue, éclaire, dévoile, réconcilie ; mais elle est surtout une sœur de cœur, de cœur sauvage et solitaire, qui veut être aimé sans être domestiqué.

 

Lecture d’un extrait de la nouvelle Septième des soeurs, publiée dans la revue Artichaut (#2).

2 commentaires sur “Camille lit

  1. C’est joli, Joséphine (mais je trouve le son des instruments, dont la musique est pourtant très agréable, un petit peu trop fort, et couvrant la voix de Camille).

    J'aime

Les commentaires sont fermés.