potsdam

  • Des rues

    des rues minces comme des coulisses dans une ville aux façades de théâtre des rues canaux, préservant leur coeur sauvage d’une marge d’eau des rues où l’on est encore chez soi, un bol de café entre les mains au petit matin, les pieds sous le drap du soleil des rues au nom de sombre renoncement (ici Schopenhauer) où passent […]