6 commentaires sur “Lire à la frontière

  1. Bonjour Joséphine,
    Je croyais être abonnée à votre blog…et je ne peux que constater que non !
    C’est sûrement que je voyais régulièrement votre icône sur de nombreux blogs que je suis.
    En tout cas merci pour votre abonnement.
    Hier j’ai écrit un petit article sur « La collection » et Frog m’a indiqué que vous aviez écrit un livre sur le thème.
    Je ne le savais pas et vais me procurer votre livre.
    Je vous souhaite une bonne journée
    Corinne

    J'aime

    1. Bonjour Corinne,
      aucun souci ! Je découvre votre expertise en maisons de fées, je vais proposer d’en construire une à ma mère, qui en est familière.
      J’espère que mon livre vous plaira (il peut se commander sur amazon, fnac et d’autres plateformes, comme par l’intermédiaire de la maison d’édition, je le précise puisque les librairies ferment…), j’étais étonnée de retrouver mes propres conclusions dans votre article : la collection comme nous possédant autant qu’on la possède, l’ambiguïté de ce loisir entre pratique magique et approche scientifique, etc.
      Je n’ose vous souhaiter une belle journée, étant donné les terribles nouvelles qui nous arrivent de Nice, mais du courage, au moins.
      Joséphine.

      Aimé par 1 personne

      1. Joséphine,
        C’est drôle que nous arrivions à la même conclusion, mais c’est ce que je pense intimement…
        En écrivant ce petit article, j’ai pensé aux liens qui nous unissent avec les chats.
        C’est un fait que nous leur appartenons…
        Je me demandais aussi : « que se passe-il quand un livre prêté ne revient pas à notre maison ? J’en ai prêté des dédicacés, par des auteurs et des dessinateurs, ils ne sont jamais revenus, je ne parle pas de tous les autres livres qui trainent dans la nature.
        Dans un autre registre, j’ai perdu deux fois le même chat, et des mois après je la retrouvais…qu’en penser 😉
        Peut-être que Massima voulait changer d’air (sur les deux fois, une dame avait craqué sur elle et la séquestrait dans sa maison…)?
        Avez-vous remarqué que souvent on prête plus volontiers nos livres préférés prenant le risque de ne plus jamais les revoir…?
        Je suis très heureuse de vous suivre, j’avais un blog il y a deux ans, peut-être étais je abonnée il y a 2 ans à votre blog ?
        je ne sais plus
        je vais me commander votre livre avec plaisir !!
        à bientôt Joséphine
        Corinne

        J'aime

        1. Oui, c’est vrai, on prête plus volontiers nos livres préférés tout en sachant (presque sûrement) les perdre. C’est le signe d’un véritable amour, savoir donner plutôt que garder. Amour pour le livre ou le destinataire, c’est à déterminer…
          Joli nom, Massima, et pas des moindres 🙂

          Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s