Ombre perdue

Le printemps ressemble à l’automne. Ciel blanc. Des jours que je ne vois mon ombre. Peut-être est-elle partie clandestine d’un nuage, partie vers sa patrie, le Sud, pour y vivre sa vie d’ombre, silencieuse et fantasque… Je l’imagine dansant sur un mur rose et coupée par son angle.

5 commentaires sur “Ombre perdue

  1. Te lisant, je me dis que celle de Peter Pan devait être d’une substance très spéciale pour survivre dans un tiroir londonien ! 🙂 Vivement que le soleil recouse la tienne à tes semelles !

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.