rilke

  • Livre-mage

    « Je te vois, rose, livre entrebâillé,qui contient tant de pagesde bonheur détailléqu’on ne lira jamais. Livre-mage,qui s’ouvre au vent et qui peut être lules yeux fermés…,dont les papillons sortent confusd’avoir eu les mêmes idées. » « Abandon entouré d’abandon,tendresse touchant aux tendresses…C’est ton intérieur qui sans cessese caresse, dirait-on ;se caresse en soi-même,par son propre reflet éclairé.Ainsi […]