Sous une couronne de raisins ou d’étoiles

En réfléchissant sur la morale, j’en étais revenue à l’opposition entre paganisme et christianisme : éloge de la force conte éloge de la faiblesse. Qu’elle traverse les derniers siècles est établi, mais je pense qu’elle reste vivace aujourd’hui, sous d’autres noms. Chacune a donné le meilleur et le pire ; je ne souhaite tirer aucun bilan. Cette … Lire la suite Sous une couronne de raisins ou d’étoiles

Et vous direz alors c’est René Guy Cadou

Fraîcheur et fougue, une naïveté vitale. Il est rare de trouver autant d’originalité et de sincérité dans les images. Évidence trouble d’yeux qui pleurent et rient à la fois, tendresse étrange, étranglée pour un monde dont la gloire est de toujours nous dérouter et ne jamais nous déserter. Je suis souvent admirative mais interdite devant … Lire la suite Et vous direz alors c’est René Guy Cadou

Que nous enseigne la nuit ?

L’antilivre, le symbole d’Abrüpt : la littérature au-delà du livre, la parole se dispersant dans les internets. Il ne s’agit pas de lire ou d’écouter, mais de toucher les mots, de retrouver le plaisir plastique de leur manipulation dans l’immatérialité du réseau. Le texte devient un espace graphique où notre projection déambule. Son esthétique rencontre à … Lire la suite Que nous enseigne la nuit ?

Sans dissiper le mystère

Hier, j’annonçais la parution de Contre la mort, premier opus des Mystères aux énigmatiques éditions Abrüpt. J’y reviens en ménageant moins de suspense ; et il vaut mieux lire cet article après le livre. Commençons par les images avant d’en venir au texte. La couverture est, comme toujours chez Abrüpt, l’œuvre de Donia Jornod. Son style … Lire la suite Sans dissiper le mystère

L’art de la joie

Ai-je laissé croire que ce livre me déplaisait ? Je n’écris jamais d’un livre qui me déplaît. M’avez-vous entendu mentionner la médiocrité et la suffisance qui s’affichent sur tant de vitrines et d’écrans ? Je pourrais cracher mon venin, et mon venin corrode, j’ai été à bonne école, celle de l’ironie amère, de la cruauté amusée, mais … Lire la suite L’art de la joie