La petite strigla

Amour et douleur, Edvard Munch Conte tiré des Contes de la nuit grecque, anthologie composée, traduite et commentée par Anna Angelopoulos, aux éditions José Corti.  Notes : la strigla est une femme vampire, dite strige en français du XVIIIe siècle ; la lamia est un monstre cannibale qui a l'apparence d'une très belle femme.

La Source

Marc Graciano a une prose des plus étranges et dérangeantes. Rien d’étonnant à ce qu’il soit publié chez José Corti, l’éditeur de Julien Gracq. On entre chez l’un et l’autre en débroussaillant son chemin, avec un émerveillement contenu par le mystère profond des lieux, qui s’ouvre parfois brutalement sur l’horreur. L’auteur choisit d’ailleurs un titre … Lire la suite La Source

Point

« C’est un chardon brûlant que l’on a domestiqué, cultivé et mangé froid. Il a un cœur comestible deux fois l’an – trois fois les bonnes années – qui est une inflorescence sans fleurs. Il a un bon fond, généreux réceptacle des maux des autres qu’il accueille sans préjugé, encourageant toujours la mise en mots. Une … Lire la suite Point

Plongeon

Entre le documentaire et l'imaginaire, le manuscrit en travail et le livre achevé, l'expérimentation des hybridations et la codification du genre, la solitude dont se nourrit l'écriture et la rencontre qu'elle poursuit, la revue ménage une transition indispensable, un espace riche de ses métamorphoses, une marge blanche où s'inventer et se réinventer. J'en ai découvert … Lire la suite Plongeon