6 commentaires sur “Je suis née pour te connaître, pour te nommer, Liberté

  1. Oui, très bien ! Je vis à Barcelone maintenant et cette ville m’enchante. C’est toi qui leur as donné ce thème en leur disant de croiser les médiums ? C’est une bonne idée ! Je me suis facilitée la tâche en allant piocher chez Eluard 😉 Et toi, comment vas-tu ? Ton blog est bien calme ces temps-ci. Ceci dit sans reproche évidement étant donné ma propre présence sporadique sur WordPress.

    Aimé par 1 personne

  2. Je te crois quand tu dis que Barcelone t’enchante!Tu dois être heureuse et j’imagine cette ville bien accordée à tout ce qu’il y a de vif en toi, de neuf!
    Dans mes souvenirs, il y a tant de couleurs, de diversité, de beauté, de contrastes, de folie et de douceur mêlées, d’ouverture, de vie, … J’ai gardé cette ville dans le coeur comme un morceau du soleil.
    Je vais en Espagne pour l’Ascension, mais vers Gerone, pour un stage intensif de danse…

    Oui j’ai donné ce thème « voir la ville » aux élèves, et la consigne aussi. Je leur ai demandé surtout d’essayer d’être « attentifs » aux détails, à ce que l’on ne voit pas d’habitude etc…Je voudrais qu’ils expérimentent l’art et la poésie d’abord comme un regard. La production finale sera une sorte de « photo-poème ». Nous exposerons tout cela si c’est réussi. (plus fastidieux pour eux, il y a aussi un petit dossier à étudier, constitué de différentes oeuvres d’art qui évoquent la ville…)
    Serais-tu d’accord pour que je montre cet article aux élèves?

    Je vais bien, c’est vrai que le blog est calme. La poésie est -pour moi- une parole capricieuse qui ne se livre pas comme je voudrais… tant pis! Michon dit « Le roi vient quand il veut ».
    Sinon, mes filles, les élèves, les associations, la lecture, la danse, la fête aussi. tout ça tourbillonne. Il faudra bien que cela se calme un peu puisque j’essaye de préparer l’agrégation…

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis rassurée. Tu sembles prise dans un tourbillon bienheureux !
      Bien sûr, tu peux montrer l’article. Je suis d’accord avec toi : la poésie est dans la précision, le détail, bien que son exactitude soit le fruit d’un certain détour ou décalage, comme si elle touchait au centre de sa cible en décrivant une courbe qui s’en éloigne.
      J’espère que le roi daignera se bouger de son trône et que l’Espagne t’inspirera quelques vers, à vrai dire je n’en doute pas. 🙂

      Aimé par 1 personne

Répondre à lesnarinesdescrayons Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s