Résistance

Tu l’auras
Kamerad Kesselring
le monument que tu exiges de nous les Italiens
mais de quelle pierre l’ériger
c’est à nous de le décider.
 
Ni avec les cailloux calcinés
des villages désarmés ravagés par tes exactions
ni avec la terre des cimetières
où nos compagnons jeunes encore
reposent en paix
ni avec la neige intouchable des montagnes
qui te provoquèrent durant deux hivers
ni avec le printemps de ces vallées
qui t’ont vu fuir.
 
Rien qu’avec le silence des torturés
plus dur qu’aucun roc
rien qu’avec le ciment de ce pacte
juré entre des hommes libres
qui s’allièrent volontaires
par dignité et non par haine
décidés à racheter
la honte et la terreur du monde.
 
Sur ces routes si tu veux revenir
tu nous retrouveras à nos postes
morts et vivants avec la même ténacité
peuple en rang serré autour du monument
qui s’appelle
encore et toujours
RÉSISTANCE.

Albert Kesselring, commandant des forces d’occupation allemande en Italie, fut condamné à mort en 1947 pour crimes de guerre, peine commuée en prison à perpétuité. Il fut libéré en 1952 pour des raisons de santé et retourna en Allemagne où il affirma que les Italiens devraient le remercier et lui ériger un monument. Piero Calamandrei, résistant et politique italien, lui écrivit en réponse cette épigraphe.
 
Je traduis ce poème et sa présentation trouvés sur Il Post, en l’honneur de la fête italienne de la libération, célébrée le 25 avril. Plus que nécessaire quand le Ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini, notoirement fasciste, a décidé de l’ignorer. Mais je crois que cette résistance est d’actualité dans bien d’autres pays…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s